Start-Up : Définition et étapes clés de la réussite !

Posté le 3 septembre 2013

Depuis le début des années 2000, le mot « Start-Up » est de plus en plus utilisé. Il est généralement synonyme de grande réussite et de succès, à l’exception de ceux qui sont plus critiques et qui voient surtout un feu de paille. Alors qu’est ce qu’une « Start-Up », quelles sont les étapes à respecter, et surtout, comment réussir son passage en entreprise confirmée.

Définition

« Start-Up : mot anglophone d'origine américaine, diminutif de startup company. Il est composé de start (commencer en français) et up, notion de hauteur, d'élévation. Il s'agit donc, littéralement, d'une  « société qui démarre ».

Ou, plus simplement : terme utilisé pour toutes les jeunes entreprises qui ont un potentiel de croissance rapide, quel que soit le secteur concerné (biotechnologies, numérique, environnement...).

En résumé, une « Start-Up » est simplement une petite entreprise en développement dont le potentiel de croissance est supérieur à la norme. A partir de là, vous conviendrez que la plupart des entreprises qui se prétendent « Start-Up » perdent rapidement leur crédit. 

Par ailleurs, lorsque l’on parle de Start-Up, beaucoup de choses nous viennent à l’esprit et se confondent, mais l’essentiel tourne toujours autour d’une définition d’une jeune entreprise ayant de l’ambition et des capacités de réussites. Mais pour cela, mieux vaut être bien entouré, avoir un projet bien structuré et être plus que volontaire dans la réussite de son entreprise, à l’instar d’une Start-Up mondialement connue et dont la réputation n’est plus à faire : Google

En effet, si l’on revient sur les origines de cette célèbre multinationale, ses débuts se sont effectués tout simplement dans la chambre de l’un de ses fondateurs, Larry Page, puis dans un garage ! A aujourd’hui, 15 ans après sa création, la société pèse plus de 10 milliard de dollars (résultat net), est cotée en bourse et emploie près de 54 000 employés, alors qu’ils n’étaient que 2 à l’origine….

Les étapes clés

Cependant, aujourd’hui, pour mettre toutes les chances de son côté, il est nécessaire de respecter, au minimum, certaines étapes clés, telles que :

  1. Avoir un Business Plan : synthétiser la mise en place du projet et effectuer une projection de sa viabilité
  2. Choisir un modèle d’affaires adapté à sa société : déterminer quel est le modèle d’affaires le plus adapté à la commercialisation de mon idée et celui qui apportera une viabilité à la société 
  3. Développer une stratégie d’entreprise : définir différents plans opérationnels permettant d’atteindre son but de la meilleure manière possible
  4. Mettre en place une stratégie commerciale : créer et mettre en place une stratégie commerciale adaptée à son projet pour augmenter ses chances de réussite
  5. Adopter un plan marketing : définir les actions marketing à mener afin de commercialiser au mieux son projet

Autant d’étapes à ne surtout pas négliger pour mener à bien son projet.

Le passage en société confirmé

Il existe un nombre important de facteurs qui peuvent déterminer et accélérer le succès d’une Start-Up, comme : une capacité d’adaptation, une levée des fonds nécessaire ou encore la qualité des produits/services. Mais il en existe deux prépondérants, et qui, souvent, sont la raison des échecs : la mise sur le marché des produits/services et la gestion de l’entreprise.

La mise sur le marché du/des produits/services
En effet, les start-up développent souvent, avec enthousiasme, des produits/services très attractifs pour lesquels un marché existe. Toutefois, l’histoire nous démontre que les meilleurs produis/services connaissent rarement le succès. Ceux qui réussissent sont ceux qui sont le mieux commercialisés (mis sur le marché). Pour cela, il est crucial de se doter d’une stratégie solide et d’un plan d’action bien ficelé. Malheureusement, ils font trop souvent défaut, et pire encore, avoir la certitude qu’un bon produit/service va se vendre tout seul. 

La gestion d’entreprise
Quand une Start-Up grandit, de nouveaux défis se présentent, comme par exemple, la gestion du personnel, une gestion financière plus complexe, une incapacité à tout contrôler ou encore un positionnement stratégique plus fin. A ce stade là, une gestion « Startupiene » basée sur la fraternité et la volonté ne suffit plus. C’est le moment de professionnaliser la gestion d’entreprise et d’acquérir les compétences dirigeantes demandées. Cette phase est souvent source d’échec car le/les fondateurs ont tendance à prendre des décisions émotionnelles et non rationnelles. En effet, il est toujours difficile d’accepter qu’une autre personne que nous peut être plus à même à prendre certaines responsabilité, et, également, lâcher une partie de la prise de décision de ce que l’on a créé. Toutefois, la qualité première d’un bon dirigeant n’est-elle pas de savoir s’entourer ? 

Aussi, s’entourer des bonnes personnes est essentiel et les cabinets de conseils sont également là pour vous orienter, vous conseiller et vous aider dans ces différentes démarches. Chez M&BD Consulting, nous avons développé un service dédié au Start-Up, car de nos jours développer sa société n’est pas aussi simple, et cela est encore plus vrai lorsque l’on démarre.

 

Nos services liés sont : Business Startup, Management

 

M & BD Consulting                         

Copyright © M & BD Consulting, Elvis Gonzalez – Tous droits réservés