Un entrepreneur doit-il être innovant pour réussir ?

Posté le 15 janvier 2014

Quelles sont les sociétés les plus innovantes au monde ?

Voilà une question à la laquelle on ne peut pas répondre de manière claire. En effet, il existe une multitude de journaux, de cabinet de conseil ou autres organisations qui effectuent chaque année un classement des sociétés les plus innovantes au monde. Cependant, la seule chose que l’on peut affirmer, c’est qu’ils sont loin d’être unanimes. En effet, pour le classement 2013, nous avons sélectionné trois des plus importantes sociétés qui font références dans le domaine: “Forbes”, “Boston Consulting Group” (BCG) et la “Fastcompany”. Prenons l’exemple d’une société bien connue du grand public pour son esprit innovant, “Apple”, il est intéressant de voir que le “BCG” la classe en tête du podium, mais qu’elle tombe à la 13ème place chez “Fastcompany” et qu’elle chute à la 79ème position chez “Forbes”.

Comment peut-il y avoir de tels écarts pour une société comme « Apple » ? De plus, dans un classement effectué par des entités aussi sérieuses que celles sélectionnées ? Sans vouloir entrer dans les détails, ces différences sont clairement liées aux critères retenus pour effectuer le classement. En effet, ces critères et leurs pondérations varient énormément. Suite à ce constat, et de façon pragmatique, on peut logiquement conclure que la définition de l’innovation en elle-même n’est pas du tout identique. Finalement, comment peut-on définir ce terme, innover ?

Définition

Tout d’abord, il existe une tendance populaire à confondre Innovation et Invention. L’innovation n’est pas forcement liée à une invention et une invention ne devient pas une innovation tant qu’un marché n’a pas été identifié pour celle-ci.

Dans une définition classique, Innover c’est: Introduire quelque chose de nouveau pour remplacer quelque chose d'ancien dans un domaine quelconque. A partir de là, on se rend bien compte que cette définition est un peu vague et quelque peu sommaire. En revanche, si nous examinons la vaste littérature sur le sujet, une forte complexité s’installe. Retenons simplement qu’il existe un nombre important de types d’innovations tels que l’innovation incrémentale, radicale ou encore architecturale. 

Néanmoins, chaque entrepreneur en herbe n’a ni la capacité ni la chance de découvrir un produit ou un service 100% innovant. Alors, pourquoi ne pas considérer l’Innovation sous une approche dite de marché, et conclure que c’est tout simplement l’apport d’une solution à une problématique existante? Voir même, l’utilisation de quelque chose existant en lui donnant une autre application?

L’entrepreneur et l’imitation créative

Comment entreprendre sans réellement innover, et avoir du succès ? Peter Drucker définit quatre stratégies d’entrepreneur : Faire « au plus vite avec ce qu’il y a de mieux », Frapper là où ils ne sont pas (L’Imitation créative), trouver et occuper une « niche écologique » spécialisée et changer les caractéristiques économiques d’un produit, d’un marché ou d’une industrie[1].

Frapper là où ils ne sont pas ou autrement dit, “L’Imitation créative”. Peter Druker la définit de la manière suivante: Elle décrit une stratégie qui est en soi une imitation. Ce que fait l’entrepreneur a déjà été fait par quelqu’un d’autre. La part de création tient donc à ce que l’entrepreneur en question comprend mieux la valeur de l’innovation que ceux qui ont véritablement innové[2].

Autrement dit, l’imitation ? créative exploite les idées des autres, à une différence près : avoir une approche marché. Par conséquent, l’utilisation de cette dite stratégie d’entrepreneur passe par une analyse des éléments marchés qui ont empêchés les véritables innovateurs de réussir. On va donc perfectionner l’approche marché du produit ou service, en redéfinissant ses caractéristiques, son positionnement ou encore sa distribution…

De manière encore plus claire, c’est tout simplement copier en améliorant l’utilité réelle ou perçue par le client. Copie, voilà un terme qui a tendance à être banni du vocabulaire de l’entrepreneur de notre société occidentale, pourquoi ? Qu’est ce qui a le plus de valeur ? L’idée ou l’utilité de l’idée ?

Conclusion

Une bonne partie des startups suisses connaissent l’échec au moment fatidique de la mise sur le marché de leur produit ou service. Alors en tant qu’entrepreneur, pourquoi consommer autant de temps et d’énergie qui vous sont si précieux à trouver l’idée révolutionnaire ?... qui n’arrive souvent jamais….


Nos services liés sont : Business StartupManagement

Séminaires liés : Innovation

 

M & BD Consulting                         

Copyright © M & BD Consulting, Elvis Gonzalez – Tous droits réservés

[1] Peter Drucker, Devenez manager, Les meilleurs textes de Peter Drucker, page 163, Pearson Education France, Paris, 2006

[2] Peter Drucker, Devenez manager, Les meilleurs textes de Peter Drucker, page 167-170, Pearson Education France, Paris, 2006