Global Innovation, concept de l'excellence

Posté le 12 février 2016

Intelligence Innovationnelle

Nous sommes à l’aube d’un changement de paradigme où l’on doit abandonner la vision de l’innovation comme un simple moteur pour créer des produits ou services concurrentiels sur le marché. Il faut accepter de prendre conscience et de mettre en action une nouvelle vision de l’innovation comme étant un concept global pour atteindre l’Excellence. Cela est valable pour toutes les parties prenantes et à tous les niveaux de l’entreprise, avec pour objectif de générer une plus-value d’intelligence économique et de richesse globale dans une société fortement orientée sur les objectifs de développement durable de 2030.

L’expérience globale de notre société et celle de la vie, nous montre que l’entreprise est comme une cellule dans la société, à l’intérieur de laquelle l’entreprise vit. Au travers de son fonctionnement, elle impacte de manière substantielle son environnement et cela en dehors de la simple commercialisation de ses produits et services. Force est de constater que la recherche éperdue et compulsive d’augmenter le chiffre d’affaires est une vision à très court terme conduisant à anéantir par « effets boom rang et secondaires », la réalisation de bénéfices. Tout ceci crée une auto récession du système et est contre-productif pour les collaborateurs, pour l’entreprise ainsi que pour la société en général.

Cette auto récession est alimentée par la peur de la concurrence, de l’adversaire, et du manque de potentiel financier. Ce phénomène est aussi accentué par la mise en insécurité des personnes, de la stabilité et du devenir de l’entreprise. Ces éléments ne permettent plus l’ouverture et la prise de risque contrôlée lié à l’évolution inéluctable de la société dans une dynamique d’intelligence économique.

Si l’on accepte l’idée que l’entreprise est une cellule, cela devient évident que le niveau d’équilibre et de créativité globale sont directement liées à la qualité du fonctionnement de chacune des parties constituant cette même cellule. Dans le cas contraire, nous sommes dans un fonctionnement pathologique avec toutes les problématiques que cela occasionne : telles que le manque de motivation chronique, l’absentéisme, le stress, le mal être, les burnouts ainsi que tous les conflits divers qui consomment une énergie phénoménale. Cette dernière attitude est non productive et se traduit en finalité par un chiffre d’affair et un bénéfice en régression ! Ces chiffres représentent l’énergie dégagée par la cellule au travers de ces disfonctionnements internes et externes au sein d’une société qui n’est que l’addition de toutes ces cellules.

Dans cette vision, la prise en compte de l’innovation accompagné d’un management créatif est une immense bouffée d’oxygène qui remet l’entreprise sur les rails de l’excellence et par conséquent, l’oriente vers la création d’une richesse globale. L’atteinte de « l’excellence » n’est pas seulement une direction ou un terme « marketing », elle nécessite une prise de conscience et une mobilisation de tous les départements et de tous les acteurs de l’entreprise pour un changement d’attitude et de comportement. Cela peut être apparenté à un mécanisme d’horlogerie, ou même, la plus petite pièce atteint l’excellence au service de l’objectif global, tous les rouages de l’entreprise doivent accéder à l’innovation, c’est cela qui conditionne le succès de l’entreprise.

L’innovation au sein des entreprises

Depuis des décennies lorsque l’on parle d’innovation, on a trop souvent tendance à l’associer uniquement à la nouveauté technologique ou au lancement d’un nouveau produit révolutionnaire. Heureusement pour les entreprises, cela ne s’arrête pas là, l’innovation peut être présente dans tous les départements et divisions de l’entreprise. Elle peut revêtir plusieurs formes et être en lien avec l’approche du marché, de la communication, du management, des processus internes, de l’organisation, des modèles d’affaires ou encore des stratégies de l’entreprise.

Impacts_de_linnovation_au_sein_dune_organisation_MBD_Consulting.png

L’innovation est un facteur clé de la compétitivité et est donc par principe la capacité de trouver des solutions nouvelles, inédites ou encore révolutionnaires.

Générer de nouvelles idées est une procédure relativement simple si l’on possède une grande créativité, l’innovation au sein des organisations doit se faire en équipe combinant de multiples compétences différentes pour être efficiente.

Ce qui en revanche peut s’avérer plus compliqué c'est d’être en mesure de posséder un impact suffisamment fort pour pouvoir se faire entendre, faire accepter et implémenter ces mêmes idées. 

Dans la plupart des cas les entreprises d’aujourd’hui, que ce soit des PME ou des grandes entreprises, sont capables d’initier de nombreuses formes d’innovation. Néanmoins, les potentiels d’innovations des entreprises mériteraient d’être encore mieux exploitées qu’elles ne le sont déjà.

De manière concrète, innover en permanence est indispensable pour toute entité quelle qu’elle soit si elle veut prétendre survivre dans un marché économique devenant de plus de plus concurrentiel.

Pourquoi investir dans l’innovation ?

L’innovation, une démarche devenue de nos jours essentielle à toute entreprise ayant pour aspiration d’être prise comme référence dans son domaine d’activité, se démarquer de la concurrence et maintenir un bon niveau de compétitivité.

Il faut garder à l’esprit que l’innovation n’est pas l’affaire de quelques entreprises initiées. Bien au contraire, elle est l’affaire de tous les chefs d’entreprises cherchant des clés pour se différencier ou pour se préparer à conquérir les marchés futurs.

L’innovation est un investissement nécessaire apportant un surcroît de réactivité dans l’entreprise et sur les marchés en donnant la perspective de réaliser des marges supplémentaires.

En d’autre terme, en investissant dans l’innovation:

  • Vous permettrez à votre entreprise de renforcer sa position concurrentielle sur les marchés.
  • Vous bénéficierez d’une meilleure compétitivité et une meilleure rentabilité.
  • Vous faciliterez votre pénétration sur un nouveau marché.
  • Vous permettrez à votre entité d’en assurer sa pérennisation.
  • Vous contribuerez à favoriser la croissance et le développement de votre entreprise.
  • Vous contribuerez à l’épanouissement des collaborateurs
  • Vous améliorerez l’image de marque de votre entreprise 

Au fait, c’est quoi l’innovation ?

Il existe de nombreuses définitions de l’innovation et par conséquent, pour sa compréhension et pour des questions de simplification, nous allons retenir celle de l’OCDE à travers le Manuel d’Oslo qui définit l’innovation de la manière suivante : « L’innovation est l’implémentation d’un nouveau produit ou d’un service; ou d’un nouveau processus avec un haut degré d’amélioration; ou une nouvelle méthode de commercialisation; ou une nouvelle organisation ». L’aspect le plus intéressant avec cette définition est l’abandon de l’idée que l’innovation est directement liée à l’invention, l’innovation technologique ou encore l’innovation technique. On constate que l’innovation peut être « Produit/Service », « Processus », « Commerciale » ou « Organisationnelle ».

Chez M & BD Consulting, nous préférons toutefois une définition plus simple et accessible. Nous définissons donc l’innovation de la manière suivante : « Innover c’est introduire un ou plusieurs éléments nouveaux améliorant ou transformant une situation existante et ayant pour vocation sa diffusion sur le marché. Le tout en intégrant la vision de l’intelligence innovationnelle ». En d’autres termes, nous considérons comme innovation tout procédé ou manière de faire divergeant de l’existant, implémentable et apportant une amélioration ou optimisation.

En complément, nous distinguons aussi les deux types d’innovation bien connus aujourd’hui, que sont l’innovation incrémentale et l’innovation de rupture :

L’innovation incrémentale : consiste par définition à apporter une amélioration nouvelle de ce qui est existant.

De manière générale, l’innovation incrémentale est souvent graduelle, elle ne modifie pas profondément les modalités de fonctionnement existantes mais apporte des performances supérieures. Cette amélioration ne demande peu ou pas d’opérations complexes.

L’innovation de rupture : consiste par définition à inventer de nouvelles catégories de ce qui est existant.

On cherche ici à créer de nouvelles habitudes de consommation et d’usage en bouleversant ou révolutionnant radicalement un marché. Elle aboutit donc, en règle générale, à la création d’un nouveau marché. 

Le modèle d’innovation M & BD Consulting :

Pour être capable d’introduire l’innovation au sein des organisations, il nous semblait essentiel d’être capable de modéliser l’innovation et son impact direct ou indirect ainsi que les objectifs poursuivis par les différentes parties concernées. Sur ce dernier point, il nous a paru indispensable de ne pas tomber dans le piège classique qui est celui de voir l’innovation uniquement à travers le prisme de l’entreprise. Pour cela, au sein de M & BD Consulting, nous avons développé le modèle suivant :

Modle_de_linnovation_globale_MBD_Consulting.png

Nos 4 piliers de l’innovation sont intimement liés. Certes, l’implantation d’une culture de l’innovation au sein d’une organisation fera émerger des idées nouvelles permettant d’améliorer l’existant. Toutefois, elles permettront rarement de générer un avantage compétitif sur le moyen et long terme si elles ne tiennent pas compte des 3 autres piliers. Par conséquent, nous croyons à une approche systémique de l’innovation où toutes les composantes sont intimement connectées et interagissent ensemble et en simultané, et donc nous conseillons de systématiquement poursuivre les objectifs globaux suivants :

  • Le Développement durable (la société en général) ;
  • Le Bien-être (des hommes en général) ;
  • L’Excellence (dans les produits) ;
  • Le Succès (pour l’entreprise).
     

Les 4 piliers de l’innovation au sein d’une entreprise sont les suivants:

L’entreprise
Aujourd’hui la structure de l’entreprise est encore construite pour produire et satisfaire une demande sur le marché dans un modèle et une approche qui date de l’après-guerre, période dans laquelle les besoins de consommations étaient gigantesques. De nos jours, les marchés ont tendance à être saturés, la population est prise dans l’engrenage de la surconsommation et les besoins ont évolué. Tout cela nécessite de prendre en compte de nouvelles dimensions et réalités.

Le modèle statique actuel de l’entreprise doit évoluer vers une plus grande adaptabilité ainsi que vers une stratégie d’innovation mettant en mouvement les projets, les hommes, la dynamique et le succès. La structure de l’entreprise n’est plus qu’un soutien aux services de l’ensemble et non un but en soi !

Une nouvelle vision du rôle de l’entreprise est à considérer, elle doit permettre aux individus de trouver leur place, de développer leur créativité et leur bien-être. Ils doivent pouvoir emmener avec eux le succès des équipes dans des objectifs innovants ayant du sens pour eux-mêmes et la société, car c’est là que l’on actionne le vrai moteur de l’être humain. Ainsi, l’essentiel des problèmes de disfonctionnements internes actuels y compris ceux liées aux finances tendront à disparaitre car ils sont une conséquence de la relative rigidité du management actuel.

Les solutions existent, il faut toutefois avoir l’audace de prendre des risques notamment avec des managements hybrides permettant non seulement à des parties de l’organisation de fonctionner à des vitesses différentes et avec des règles adaptés à la stratégie, à l’innovation, à la gestion et autres…

L’impulsion devrait idéalement provenir du PDG, c’est en effet depuis le sommet que cette nouvelle vision doit être initiée pour conduire les entreprises à savoir où elles vont, ce qu’elle apporte en terme de produits ou services et quelle est leur part de contribution à la société en général. Il est indéniable que cela demande de mettre en place une stratégie et une culture de l’innovation claire. Ces changements permettrons de galvaniser les équipes et créer une motivation générale afin d’atteindre ces nouvelles perspectives.

L’homme
Dans notre culture nous assimilons l’innovation comme une suite de méthode rationnelle pour accompagner une idée jusqu’à sa réalisation. Dans la majorité des cas, cela donne tout au plus une amélioration d’un produit ou service et peu d’entreprises atteignent de ce fait l’innovation de rupture. Force est de constater qu’une idée qu’elle qu’en soit sa nature émerge concrètement de la pensée d’une personne, indépendamment des moyens financiers, informatiques ou autres facteurs. Cette capacité créative fait partie du potentiel de chaque personne mais bien évidemment pas toutes les personnes ne possèdent la même facilité. C’est un processus naturel permettant à un collaborateur face à un objectif précis de trouver la solution la plus adéquate qui soit. C’est une technique d’apprentissage qu’il est souhaitable d’intégrer jusqu’à ce que cela devienne un mécanisme automatique. Malgré le fait que cela doit s’apprendre, il est tout de même possible de l’expérimenter dans un laps de temps relativement rapide. Les conséquences secondaires positives sont importantes avec un impact direct sur la motivation des collaborateurs, sur la gestion du stress, sur la capacité de gérer les problèmes émotionnels et les conflits. Cela favorise le bien-être personnel et un meilleur état de santé global, ainsi qu’une meilleure collaboration et communication dans les équipes.

Le produit/service
Le produit est un élément important, il lie l’entreprise à la société. Son niveau de qualité et d’innovation déterminera en rapport le niveau d’échange avec la société traduit par un haut niveau de satisfaction et donc de retour financier. Bien souvent l’excellence d’un produit est un véritable challenge mettant en jeu le degré de créativité des équipes ainsi que les capacités de collaboration et d’adaptation autant en interne qu’avec le marché externe.

La société
La société évolue de plus en plus rapidement avec des centres d’intérêts et des attentes différentes en termes de consommation. Les valeurs changent et l’entreprise doit réagir en s’adaptant en permanence. En plus des considérations beaucoup plus globales, il faut tenir compte des réflexions liées au développement durable et à l’impact positif de l’entreprise dans son milieu mais aussi au fait de donner du sens à nos actions. Tout cela demande une prise en compte de nouveaux facteurs qu’il convient d’intégrer dans le développement et le management des entreprises. Dans ce contexte l’innovation 360° prend toute sa valeur et son importance dans l’objectif de satisfaire tous les acteurs de la société.

Qu’apporte l’innovation

L’innovation est le prolongement du processus de créativité de chaque personne ; activer cette créativité au sein d’une entreprise c’est allumer un moteur qui sommeille, c’est activer l’énergie chez chacun, donner du sens aux personnes, aux équipes et aux objectifs de l’entreprise. Il y a un « avant » et un « après » !!!

Encore faut-il avoir l’audace et l’ambition d’actionner ce levier et d’apprendre à le gérer avec des règles et des comportements adaptés en initiant une culture de l’innovation. Prendre cette décision et activer une stratégie de l’innovation c’est  propulser l’entreprise dans des changements qui vont l’amener vers l’excellence et améliorer  son interaction avec la société et donc son succès.

En même temps ce n’est pas aussi simple, c’est un vrai engagement, c’est un projet à planifier et à conduire par le PDG avec un accompagnement efficace. Beaucoup de questions se posent et ont besoin de réponses :

  • Quelles sont les conditions préalables pouvant favoriser la réussite de l’innovation ?
  • Quelles sont les principales causes d’une innovation qui n’aboutit pas ?
  • Quels sont les facteurs rendant une personne créative et innovante ?
  • De quelle manière en tant que manager, puis-je gérer une équipe innovante ?
  • Comment puis-je transformer mon entreprise en organisation auto-innovante ?
  • Comment se fait-il qu’autant de superbes idées n’aient pas de suite favorable ? 

La nécessité d’un bilan de l’innovation

Le bilan sur la capacité d’innovation de l’entreprise est une image à un instant "t" du potentiel créatif de tous les secteurs confondus de l’organisation. Il donne une idée précise des forces et des faiblesses des acteurs face à l’innovation et à leurs conditions de déclenchement. Ce bilan est primordial avant une quelconque planification de programme visant la création d’une culture de l’innovation. Il permet de s’appuyer sur l’existant pour bâtir sereinement des changements en vue d’atteindre les objectifs fixés.

Mesurer

Un sondage sur un échantillon de personnes choisies au sein de l’entreprise à l’aide d’un questionnaire confidentiel simple permet de rapidement faire le point et de quantifier un certain nombre de paramètres. Cela va ainsi servir à identifier les secteurs sensibles et la nature des problématiques à résoudre liées à l’innovation.

Faire évoluer

Le but recherché est de mettre en œuvre les actions concrètes dans les secteurs clés et d’accompagner les changements de mentalités pour contribuer à l’ascension de l’organisation et de ses collaborateurs vers l’excellence, et par conséquent, impacter positivement la société. Cette évolution nécessite d’enclencher une démarche pour instaurer une culture de l’innovation. Ces fondamentaux vont être construits avec un accompagnement ciblé et organisé, permettant à tous les niveaux de l’entreprise d’acquérir des attitudes et des comportements contribuant naturellement à un niveau d’innovation de rupture.

Conclusion

L’innovation n’est pas une technique spécifique ni une matière à étudier ou encore une action momentanée par rapport à une situation ponctuelle. L'innovation c'est :

  • un état créatif lié à un ou plusieurs individus ; 
  • un fonctionnement biologique et psychologique ; 
  • le moment où l'on donne le meilleur de soi-même et que tout devient possible, notamment le dépassement de soi menant vers la réussite.

L’entreprise et la société ne sont aujourd’hui que la somme d’une multitude de personnes qui évoluent dans des règles inappropriées et obsolètes, d’où cette compétition acharnée pour la survie. On remarque également une gestion hasardeuse et périlleuse des compétences et des ressources humaines et terrestres.

Prendre l’orientation de l’innovation, c’est prendre sa part de responsabilité et de bon sens pour favoriser la création de plus-values positives dans les domaines évoqués.

  • Le Développement durable (la société en général) ;
  • Le Bien-être (des hommes en général) ;
  • L’Excellence (dans les produits) ;
  • Le Succès (pour l’entreprise).

L’ensemble de ces domaines constituent l’évolution incontournable pour les entreprises qui ont pour ambition de bâtir leurs succès de demain.

 

Liens:

M & BD Consulting                         

Copyright © M & BD Consulting, Michel Sintes & Elvis Gonzalez – Tous droits réservés